L’immobilier, une valeur refuge : 67% des 25-34 ans veulent devenir propriétaire

Depuis la crise sanitaire liée au Coronavirus, l’immobilier est plus que jamais considéré comme un secteur refuge en cette période d’incertitudes. Ce concept semble inscrit dans l’inconscient des Français. Quelle que soit la génération, être propriétaire de sa résidence principale représente une optimisation financière et permet de réaliser la volonté patrimoniale de transmettre un bien immobilier à ses enfants. La notion de valeur refuge est apparue dans les années 70 à une époque de forte inflation. Aujourd’hui, la perception de l’immobilier comme valeur refuge persiste et cet engouement ne cesse de croître. Près de deux Français sur trois estiment que l’âge idéal pour acheter son premier logement se situe entre 25 et 34 ans selon une enquête Ifop commandée par CAFPI (Conseil à l’accession et au financement en prêts immobiliers)1. Ce constat fait presque l’unanimité. Les plus de 65 ans partagent le même avis, 59% d’entre eux répondent « 25-34 ans ». Cependant, malgré les taux d’intérêts bas qui autorisent de bonnes conditions d’emprunt, le niveau élevé des prix d’achat nécessite d’être déjà dans la vie active pour acheter son premier logement. Quels sont les différents facteurs qui démarquent la génération des moins de 35 ans de ses aînés ?
 

Les nouveaux usages sont-ils en cause ?

En effet, c’est dans l’utilisation qu’elle prévoit de faire de son logement que cette génération des moins de 35 ans se démarque nettement. Pour elle, un logement est un bien que l’on loue temporairement, en totalité ou en partie, afin d’améliorer ses revenus. Une autre particularité significative est qu’aujourd’hui un logement doit être modulable. Les pièces à vivre doivent évoluer en fonction des besoins de chacun, comme un salon qui deviendrait une chambre à la nuit tombée ou un bureau au levé du jour. Dans un premier temps Airbnb a transformé le rapport au logement, mais la façon d’habiter s’est considérablement modifiée avec la crise sanitaire du Covid 19. La réforme du Code du travail facilitant, entre autres, le recours au télétravail a profondément changé les mentalités.
 

Images 1

Le premier achat est-il un gage de sécurité pour l’avenir ?

Une étude des Notaires de France indique que 35% des Français souhaitent devenir propriétaires de plus en plus tôt, car « être locataire revient à jeter l’argent par les fenêtres »2. Ce phénomène s’explique également avec l’étude Ifop qui indique que les 25-34 ans souhaitent, en grande partie, devenir propriétaires dans les cinq prochaines années. Le coût de plus en plus élevé des loyers dans les zones tendues engendre cette volonté chez les primo-accédants de posséder leur résidence principale. De plus, l’accès à la propriété permet d’aménager son logement selon ses goûts, ses envies et ses besoins et s’avère être un bon placement et un bon investissement pour l’avenir des nouvelles générations.
 

Image 2

Un endettement sur de longues années permet à de plus en plus de particuliers d’accéder à la propriété

Si les Français accèdent à la propriété de plus en plus jeunes c’est en partie grâce à des périodes d’endettement de plus en plus élevées. La durée des crédits immobiliers pouvant atteindre 25 ans ou plus face à l’augmentation des prix d’achats immobiliers et à des taux d’intérêts historiquement bas sont autant de facteurs permettant à toutes les générations confondues d’accéder à la propriété. Aujourd’hui près de 70% des nouveaux crédits immobiliers consentis sont d’une durée supérieure à 20 ans3. Malgré les nouvelles règles applicables aux crédits immobiliers en janvier 2022, l’indicateur « volume » du marché de l’immobilier devrait être maintenu.
 

L’accès à la propriété est-il un signe de réussite sociale en France ?

Si l’immobilier est considéré comme une valeur refuge en France c’est aussi dû à la culture française. Aujourd’hui, 75% des Français estiment qu’il s’agit d’un objectif de vie à atteindre selon un sondage d’Opinionway4. Cette tendance est encore plus élevée chez les 25-34 ans qui sont 85% à penser que le premier achat est un signe de réussite sociale.
 

Image 3

 

VINCI Immobilier réalise des programmes immobiliers neufs adaptés aux besoins de chacun. La plupart de nos logements sont dotés d'espaces extérieurs, d'agencements parfaitement pensé avec des prestations de qualité dans le respect de nouvelles normes environnementales et des enjeux de l'habitat de demain.

Sources :

(1) Enquête Ifop commandée par CAFPI (Conseil à l’accession et au financement en prêts immobiliers)

(2) Étude des Notaires de France

(3) Étude de l’Observatoire Crédit Logement CSA

(4) Sondage d’Opinionway

Découvrez nos actualités

Maisons neuves : le nec plus ultra pour les acheteurs d’un bien immobilier neuf
InDéfense, le nouveau siège de VINCI Immobilier mais pas que !
Les évènements sportifs de 2024 présentent-ils de belles opportunités d’investissement immobilier ?