La ministre en charge du Logement, Emmanuelle Wargon, a présenté les points essentiels de la démarche « Habiter la France de demain », le 14 octobre 2021. L’enjeu principal étant de faire émerger un aménagement « sobre et humaniste ». L’urgence est de faire évoluer le regard des Français sur leur cadre de vie. La crise sanitaire, le réchauffement climatique, la densité urbaine sont autant de causes nécessitant dans un avenir proche d’accompagner les nouveaux enjeux des villes et des territoires de demain.

Après 8 mois de réflexion et une consultation citoyenne, la ministre du Logement a présenté dix pistes à développer pour réussir les nouveaux enjeux de l’habitat de demain. Quels sont les principaux enjeux exposés par Emmanuelle Wargon ?
 

Un modèle d’aménagement fondé sur l’intensité et la qualité des logements

Il est primordial, selon la ministre, de « sortir du rêve pavillonnaire et de redorer l’image du collectif». Cela se manifeste par la valorisation de logements de qualité intégrant de la mixité sociale et intergénérationnelle. La notion d’intensité repose sur la densité urbaine qui doit permettre de rapprocher l’habitat, les services publics, les transports et les commerces. Chez VNCI Immobilier, nous partageons ce constat et c’est pourquoi nous participons à la construction de la ville de demain en proposant des résidences aux prestations de qualité et situées à des emplacements attractifs.
 

Un accès au logement plus abordable

Le second enjeu majeur partagé en trois pistes de réflexion est celui de la facilité d’accès au logement. Tout d’abord la construction de 250 000 logements sociaux dans les deux prochaines années serait une réponse immédiate du besoin de logements des zones tendues. Développer les logements intermédiaires et mieux mobiliser le parc privé pour développer des loyers maîtrisés sont également deux pistes essentielles pour l’habitat de demain.

Enfin, innover pour diminuer les coûts de construction en privilégiant le développement de la filière bois et en optant pour des modèles d’aménagement innovants s’inscrit également dans cette même dynamique de rendre les logements de demain plus abordables.
 

Créer des logements évolutifs qui s’adaptent aux nouveaux modes de vie

Les trois dernières pistes abordées par la ministre du Logement sont dédiées à la conception d’un habitat évolutif pour créer des logements plus « flexibles » dans le temps. La première piste interroge les innovations possibles pour permettre à chacun de pouvoir vieillir en toute sécurité dans son logement.

Pour répondre aux besoins immédiats des villes à proposer des logements à ses habitants, la reconversion des bureaux en logements serait une solution pérenne retenue. Le ministère prévoit de transformer quatre fois plus de bureaux en logements ce qui représente 1,4 million de m2 par an dans 10 ans.

La dernière piste explorée est la réduction des temps de transports en développant des lieux tiers permettant de « faire naître des initiatives collectives tout en utilisant du bâti existant ».
 

Création d’une AMI pour mieux appréhender l’avenir de l’habitat

En plus de ces nouvelles mesures pour l’habitat de demain, le ministère du Logement a lancé en partenariat avec le ministère de la Culture, un appel à manifestation d’intérêt (AMI) dans le cadre du programme « Engagés pour la qualité du logement de demain ». Ce programme est développé par le groupement d'intérêt public GIP EPAU (Europe des Projets Architecturaux Urbains). La création de cet AMI invite les maîtrises d’ouvrage à proposer et à innover dans la production et la conception de l’habitat de demain.

VINCI Immobilier s'engage dans la création de programmes immobiliers de valeur durable, impliquant la réalisation de bâtiments innovants, attractifs et performants. Cette démarche s'inscrit dans les enjeux écologiques d'aujourd'hui et de demain afin d'adopter une vision novatrice en relevant les défis actuels et en anticipant les évolutions sociétales à venir. En l'horizon 2030, VINCI Immobilier a pour objectif zéro artificialisation nette (ZAN), ce qui annonce un changement radical pour notre métier de promoteur immobilier. Cela engendrera, principalement, l'intégration de compétences en matière de réhabilitation, de paysage et de préservation de la biodiversité.

Nos actualités

Un concentré d’innovations au service du développement durable et du vivre-ensemble
Le Jardin de Charles à Rezé :
Livraison de la résidence Oasis Parc à Lyon,