Évolution des taux d’intérêt 2023-2024

En 2023-2024, la tendance générale est à l’augmentation des taux de crédit immobilier. Ce qui peut avoir un impact sur la capacité d’achat des acquéreurs. Pour autant, de nombreux facteurs incitent à l’optimisme et le marché immobilier reste dynamique.

Quel est l’historique des taux d’intérêt depuis 2020 ?

D’après les données de l’Observatoire Crédit Logement/CSA, les taux d’intérêt sont en forte progression depuis 2020 :

Juin 2020

1,27%

Juin 2021

1,05%

Juin 2022

1,52%

Juin 2023

3,45%

Novembre 2023

4,22%

Quelle est la tendance des taux d’intérêt en 2023-2024 ?

Evolution des taux d'intérêt immobilier

La tendance générale est à l’augmentation des taux de crédit. Toutefois, de bonnes nouvelles se profilent pour les futurs acquéreurs. La hausse des taux d’intérêt a en effet tendance à ralentir. C’est la conclusion de l’Observatoire Crédit Logement/CSA, dans sa dernière publication datant de novembre 2023 : “Avec une augmentation de 187 pdb depuis décembre dernier, l’augmentation du taux moyen a été moins rapide que celle du taux d’usure (+ 286 points de base - pdb - pour les prêts à plus de 20 ans). On constate en novembre un certain ralentissement de la hausse : + 10 pdb, contre + 18 pdb en moyenne mensuelle durant les dix premiers mois de l’année.”

Afin d’avoir une idée plus précise de votre budget immobilier, vous pouvez effectuer une simulation de prêt immobilier. Le taux de crédit immobilier qui vous est proposé dépend de nombreux critères, tels que la durée de prêt, la capacité de remboursement, le profil de l’emprunteur… N’hésitez pas à comparer les offres de différentes banques ou à faire appel à un courtier immobilier afin d’obtenir le meilleur taux de crédit immobilier.

Pourquoi est-il encore intéressant d’acheter ?

Pourtant, il reste particulièrement intéressant d’acheter car, dans bon nombre de cas, les taux, même en augmentation, restent inférieurs à l’inflation. Dans cette configuration, on dit que les taux d’intérêt réels sont négatifs. Contrairement à un loyer, les mensualités du crédit n’augmentent pas et peuvent même baisser en cas de renégociation ou de rachat de crédit. Ce qui est d’autant plus intéressant en période d’inflation.

De plus, une partie non négligeable de la mensualité est toujours consacrée au remboursement du capital. Or, vous récupérez cette fraction de capital au moment de la revente. En revanche, lors du paiement d’un loyer, les sommes sont versées chaque mois à fonds perdus.

Être propriétaire de sa résidence principale en ayant fini de rembourser son crédit est également un des moyens de compenser la baisse de revenus au moment de la retraite.

Enfin, être propriétaire permet de faciliter la transmission d’un patrimoine. Vous pouvez par exemple opter pour le démembrement de propriété et transmettre votre bien immobilier à vos héritiers dans un cadre fiscal avantageux.

Quelles possibilités de faire baisser son taux d’intérêt après l’achat ?

Même après avoir signé une offre de prêt, il est possible de faire évoluer son taux de crédit en renégociant avec la banque ou en demandant un rachat de crédit. Attention, des pénalités de remboursement anticipé peuvent vous être facturées.

Afin d’optimiser votre taux d’emprunt, vous pouvez également, sous conditions, bénéficier des aides à l’accession à la propriété. Pour en savoir plus, vous pouvez effectuer une simulation de votre capacité d’emprunt avec le PTZ (prêt à taux zéro).

Découvrez nos actualités

Tendance du marché immobilier en février 2024
Stratégie bas-carbone des résidences gérées
Arborescence, une architecture biophilique